Retour aux articles

Dépendances? Fringales? Rages alimentaires?

Vous arrive-t-il de vouloir manger un aliment sur le champ? Beaucoup de gens souffrent de rages alimentaires et de dépendances alimentaires reliées ou non à des troubles alimentaires compulsifs. On qualifie les troubles alimentaires comme un rapport malsain vis-à-vis la nourriture. Ils peuvent être graves et considérés comme de véritables maladies, ou bénins, mais néanmoins très débilitant. Pour certaines personnes, les rages alimentaires sont associées aux glucides (féculents, sucreries, chocolat), tandis que pour d'autres c'est le café, l'alcool ou même les aliments salés, comme les croustilles. Pour plusieurs, manger est une manière de se récompenser.

Anorexie, boulimie ou hyperphagie alimentaire

On parle de cas plus préoccupants comme l'anorexie, la boulimie ou l'hyperphagie alimentaire. L'anorexie est le refus de s'alimenter suffisamment voir jusqu'à une restriction alimentaire intense. La boulimie est une attitude compulsive face à la nourriture, caractérisée par des moments de crise où la personne ingurgite des quantités phénoménales de nourriture, puis, dans la plupart des cas, tente d'éliminer ce trop-plein en provoquant des vomissements, et l'irritation de la sphère digestive. L'hyperphagie est un comportement qui amène à ingérer une quantité d'aliments disproportionnée par rapport à ses besoins ou même avec son appétit, que ce soit en consommant trop de nourriture aux repas ou par grignotage continu. Les hyperphages recherchent en permanence la sensation de satiété et cela peut mener au surpoids voir à l'obésité.

Aimez « trop » certains aliments, c'est généralement parce qu'ils déclenchent une poussée d'endorphines. Le même phénomène se produit lors de l'inanition chez les anorexiques et lors des vomissements chez les boulimiques. Ces endorphines diminuent les douleurs morales, physiques et apportent une sensation de plaisir ou d'euphorie. Le même phénomène se produit lorsque nous consommons des aliments dont nous sommes intolérants. C'est pourquoi ces aliments peuvent devenir facilement « addictifs ».

Voici quelques trucs intéressants pour diminuer les fringales et rages alimentaires :

- S'assurer de manger suffisamment de protéine à chaque repas.

- Prendre le déjeuner dans l'heure suivant le lever et s'assurer d'avoir un minimum de 20 grammes de protéine.

- Manger des légumes verts sans modération

- Lors de collation, ajouter un aliment riche en protéine; noix, fromage, yogourt etc, afin de mieux stabiliser votre glycémie.

- Assurez-vous de manger des acides gras à tous les repas : les huiles de première pression (huile d'olive, lin, etc.), l'avocat, l'huile de coco, les noix et graines. Ceux-ci régulariseront votre appétit.

- Un sommeil de qualité est essentiel puisqu'il régularise la production de ghréline et de leptine : hormones qui envoient respectivement des signaux de faim et de satiété.

Cette chronique ne sert nullement à établir un
diagnostic ou un plan de traitement et ne remplace pas une intervention
médicale de premiers soins.